Contes et Légendes du Vietnam Les Fêtes Traditionnelles du Vietnam Les Edifices du Vietnam La Dynastie des Nguyên Hue, Ville Impériale du Vietnam. Bicentenaire de Hue en 2002 Hanoi, Capitale du Vietnam, Millénaire de Thang Long en 2010 Résumé du site Histoire du Vietnam Musique du Vietnam Exposition de Peintures Le Comité d'Honneur Recherche par ordre alphabétique

Kinh-Thành Huê

La Citadelle de Huê

(kinh-thanh: jeunne Hueenne)


La Citadelle
est l'endroit où se situe la capitale de la Dynastie Nguyên.
Au début, sur l'ordre du roi Gia-Long vers mars 1805 (année lunaire : At Suu), la construction en terre fut commencée.
Treize ans après (1818), les deux parties du Sud et 'Ouest de ce rempart furent refaites en briques, et quelques temps après la partie Nord. Celle de l'Est fut achevée pendant la 2ème année du règne de Minh-Mang (1821). La Citadelle est carrée, fortifiée par une enceinte en briques de 10 km de pourtour, haut de 6m et épaisse de 20 m. Elle est gardée par un canal large de 23 M environ, et profonde de 10 m.
A l'extérieur de la Citadelle, vers le Nord-Est, se situe un autre rempart qui servit de forteresse pour protéger la zone donnant accès au port de Thuân-An. Ce rempart est nommé Trân Binh Dai (Bastion de protection), appelé populairement Bastion de Mang-Ca.
La Citadelle de Huê est percée de dix grandes portes : 4 devant, deux derrière et 2 pour chaque côté. Telles sont:
(#)   Quatre portes devant :
La porte du Sud-Est, nommée Thuong-Tu, fut construite en 1829 toutes les quatre portes devant furent bâties dans la même année).
La porte de Thê Nhon est nommée populairement "Cua Ngân" (sous l'époque de Gia-Long, elle fut appelée Thê Nguyên. On la nomme Thê Nhon seulement depuis 1829). (Ngân veut dire "interdit" : autrefois le roi ordonna de construire un mur pour empêcher le peuple de regarder les personnes sortant de la cité interdite par cette porte pour aller à la rivière des Parfums.
La porte de Quang-Duc, détruite en 1953 par l'inondation, porte donc le nom populaire "sâp (tomber). Après la chute de l'ancienne cité, le roi Hàm Nghi, sa mère, la Reine de la Cour Royale sortaient par cette porte et longeaient la rivière des Parfums pour aller à la pagode "Thiên Mu" (La Dame Céleste) sur la route de Quang-Tri.)
La porte de Chinh-Nam (porte principale du Sud), nommée populairement Nhà Dô. Ce fut ici que les seigneurs de Nguyên bâtirent le trésor d'Etat. Sous le règne Gia-Long, on y déposa les armes, d'où le nom Nhà Dô (dépôt)
(#)  Deux portes au Nord
La porte de Chinh-Bac (porte principale du Nord), nommée populairement Hâu, fut bâtie en 1820. La tour de guet (Vong Phu) fut construite en 1831.
La porte du Nord-Ouest s'ouvre vers le village An-Hoà. (bâtie aussi en 1820)
Les deux portes de l'Ouest sont: Chinh Tây et Tây Nam. Elles s'appellent aussi "Portes à droite" car elles se trouvent à droite de la Citadelle.
Les deux portes de l'Est construites en 1809 et surmontées chacune d'une tour de guet bâtie en 1924. Ces portes s'appellent Chinh Dông (nommé populairement "Dông Ba") et Dông Bac dont le nom populaire est "Ke Trai".
En plus de ces dix portes, il existe une porte supplémentaire nommée Thai Binh Môn, qui s'ouvre vers Trân Binh Dai. Celle-ci est trouée par une porte ayant le nom Tuong Dinh ou Trêt (basse car elle n'est haute que 5 m). Il n'y a pas de guet.
(#)  Au milieu, vers le Sud de la Cité Impériale se situe la grand tour du drapeau.
(#)  Autour et sur la grande enceinte, il y a 24 forteresses destinées à la défense.

 

Cette partie a été développée à l' UNESCO, Division CII/INF

Copyright © 1994-2015 mediaport.net/w3architect.com | Hébergé par p2pweb
Autres Sites : afromix.org | Actualité Afrique et Caraïbe | Flux d'actualité thématiques | Actualité Européenne