Contes et Légendes du Vietnam Les Fêtes Traditionnelles du Vietnam Les Edifices du Vietnam La Dynastie des Nguyên Hue, Ville Impériale du Vietnam. Bicentenaire de Hue en 2002 Hanoi, Capitale du Vietnam, Millénaire de Thang Long en 2010 Résumé du site Histoire du Vietnam Musique du Vietnam Exposition de Peintures Le Comité d'Honneur Recherche par ordre alphabétique

Instruments àPercussion en bois





Phach

(cliquettes en bois ou planchettes en bambou).
Au Nord du Viet-Nam, ce mot désignait une planchette de bambou de 95 cm de long et de 2 cm d'épaisseur, que les chanteuses frappaient avec deux baguettes en bois, pour accompagner leurs chants.

De nos jours, la planchette de bambou est remplacée par un morceau de bois évidé de 30 cm de long. Il est différent du phach bang, d'origine chinoise, constitué par des "planchettes de bois dur attachées ensemble par des cordonnets de soie et que l'on fait claquer comme des castagnettes", du cai phach constitué par deux morceaux de bois dur de 25 cm à 30 cm de longueur et de 5 cm d'épaisseur et qui ressemble au phach en usage dans l'orchestre de Cour Dai Nhac, aux anciens song lang dans le Sud du Vietnam, utilisés pur marquer la mesure dans les ensembles instrumentaux de musique de divertissement.

à Huê, le phach est une paire de claves en bois que les chanteuses utilisent pour marquer les temps forts. La particularité de la musique de Huê est le contre temps, les chanteuses, en général, ne commencent pas les phrases en même temps que la musique, elles frappe d'abord les phach avant de commencer les phrases.

Le cai phachqui faisait partie de l'orchestre de l'ancien pays Viêt à la cour de Chine (fin du 18 ème siècle), était le quan tiên phach, appelé aussi cai sinh tiên (cliquettes à sapèques).
Cet instrument se compose de trois planchettes : l'une d'elles, la plus longue (27 cm de long, 3 cm de largeur et 8mm d'épaisseur) porte à son extrémité une pointe garnie de trois sapèques; sa face inférieure est munie d 'aspérités en dents de scie. La deuxième planchette, plus courte que la première (20 cm de longueur), porte à son extrémité deux pointes en laiton garnies chacune de trois sapèques. La troisième (18 cm de longueur ) est découpée en dents de scie.

Pour marquer de la mesure, de la main gauche, le musicien tient les deux planchettes l'une sur l'autre de manière que celle qui porte les deux pointes se trouve au-dessous.
La main desserrant et rapprochant les doigts en mesure, les planchettes s'entrechoquent et font entendre un bruit de bois frappé. En même temps, les sapèques en cuivre, par le choc, glissent le long des pointes en laiton; la planchette dentelée est promenée sur le bord des deux autres à la faon d'un archet, ou sur les aspérités de la longue planchette, et fait entendre un bruit de racleur.

(#) Cette base culturelle, musicale ... est créée pour nous tous.
Si vous voulez participer à l'évolution de cette base, vous pouvez envoyer vos textes à l'adresse:
hui@ina.fr
Merci d'avance et à bientôt. Quynh-Tu


(#)
NOUVEAUTE Ecoutez l'Album "Quynh-Tu, Vietnam: Passions et Rêves" en cliquant ici

Ce CD est en vente chez FNAC, Virgin Mégastore, Le Printemps, Bazar de l'Hotel de Ville, Extrapole, La Samaritaine, Galeries Lafayette et les autres grandes surfaces.

Distributeur: Disque DOM Tel 01 48 08 50 21
4 rue Donjon. 94300 Vincennes.
Commande par correspondance àl'éditeur: FRANCE-ASIE
70, rue de Châteaufort 92340 Bourg La Reine.


120 FF TTC. Chèque à l'ordre de France-Asie, CCP La Source 3 2 9 9 2 1 3 S

Le sinh tiên

réunit en un seul instrument les particularités des cliquettes, des sonnailles et des racleurs.
C'est un instrument à percussion à la fois de bois et de métal.

De nos jours, il n'est plus utilisé que par de rares orchestres de huit instruments (bat ‰m).

Avant la deuxième guerre mondiale, les enfants qui chantaient les souhaits du Nouvel An des provinces Nghê An, Ha Tinh dans le Nord du Viet-Nam, se servaient des cliquettes à sapèques pour marquer la mesure.

Nous ignorons quand et par qui cet instrument fut inventé. Mais nous sommes persuadé qu'il est de création vietnamienne : on ne rencontre un instrument semblable dans aucun autre pays d'Extrême-Orient. Sous la dynastie des Lê (15-18ème siècle), les chanteuses se servaient des cliquettes à sapèques pour accompagner leurs chants. Cet instrument faisait partie de l'orchestre de l'ancien pays Viêt à la Cour des Ts'ing, de l'orchestre du Palais. Comme le dan d‰y (luth des chanteuses), le sinh tiên mérite d'être étudié et perpétué.

MO

(Petit Tambour en bois) Mo est un petit tambour de bois utilisé pour marquer les temps forts. Il peut avoir la forme d'un petit grelot ou est constitué simplement par un tronçon de corne de buffle évidée.
Copyright © 1994-2015 mediaport.net/w3architect.com | Hébergé par p2pweb
Autres Sites : afromix.org | Actualité Afrique et Caraïbe | Flux d'actualité thématiques | Actualité Européenne