Actualité et informations sur le Journalisme

Cote d'Ivoire:Lycée Mermoz - Les meilleurs journalistes en herbe primés
[Fratmat.info] Les élèves du lycée international Jean-Mermoz s'essaient au journalisme. Pour ce faire, ils ont participé au «Projet médias» initié par la direction de l'établissement.
Source : fr.allafrica.com | 23-Jun-2018 18:19

Sénégal:Le journalisme d'investigation - "Un élément essentiel" de transparence et de bonne gouvernance (officiel)
[APS] Saly-Portudal (Mbour) -Le journalisme d'investigation peut devenir "un élément essentiel" de transparence et de bonne gouvernance pour toute société qui se veut démocratique, s'il est mené avec professionnalisme et responsabilité, a affirmé vendredi le secrétaire général du ministère de la Communication, des Télécommunications, des Postes et de l'Economie numérique, Yoro Moussa Diallo.
Source : fr.allafrica.com | 23-Jun-2018 04:54

Les petits forçats du journalisme

Panorama inquiétant des offres d'emplois dans le milieu journalistique.

- Que sont les journalistes ? Où va le journalisme ? / Ecoles de journalisme , Revenus , Journalisme précaire
Source : www.acrimed.org | 22-Jun-2018 11:30

Le Globe and Mail remporte le Prix d'excellence en journalisme Jackman de la FJC
Le Globe and Mail est le lauréat de cette année du Prix d'excellence en journalisme Jackman de la FJC dans la catégorie des grands médias, présenté lors de la remise annuelle des Prix de la Fondation pour le journalisme canadien. Son enquête,...
Source : www.lelezard.com | 15-Jun-2018 04:19

Acrimed solidaire de l'action des cheminots contre la chaîne M6 !

Communiqué d'Acrimed en soutien aux cheminots face à M6.

- Les médias et les mobilisations sociales / Acrimed , Communiqués d'Acrimed , Mouvements sociaux , Journalisme d'élite , Pluralisme , M6
Source : www.acrimed.org | 14-Jun-2018 06:30

Nicolas Demorand : « C'est formidable, ça s'appelle la démocratie et le service public ! »

De la démocratie et du service public, par Nicolas Demorand.

- Nicolas Demorand sur les sentiers de la gloire / Nicolas Demorand , Journalisme d'élite , Pluralisme , France Inter
Source : www.acrimed.org | 13-Jun-2018 18:00

Misère du documentaire politique

À propos de deux films consacrés au « Penelopegate » qui consacrent l'inanité et l'inutilité du journalisme politique.

- Journalisme et politique / François FIllon , Documentaires , Journalisme politique , BFM-TV , France 5
Source : www.acrimed.org | 12-Jun-2018 18:00

Dans le nouveau monde, un bon journaliste est un enquêteur qui ne trouve rien
Une nouvelle école de journalisme semble avoir vu le jour au sein du parti présidentiel. LREM réagit à la dernière enquête sur les comptes de campagne d'Emmanuel Macron, publiée la semaine dernière, en triant les bons et mauvais professionnels.
Source : www.liberation.fr | 12-Jun-2018 11:45

Avis aux médias - Remise du Prix Michener et des bourses Michener-Deacon
Son Excellence la très honorable Julie Payette, gouverneure générale du Canada, sera l'hôte de la cérémonie de remise du Prix Michener en reconnaissance de l'excellence en journalisme d'intérêt public, et des bourses Michener-Deacon. La cérémonie...
Source : www.lelezard.com | 11-Jun-2018 22:09

Angola:L'ERCA réaffirme les conditions de la création de la commission de portefeuille et d'éthique
[ANGOP] Cabinda -Le président de l'Entité de régulation des médias en Angola (ERCA, sigle en portugais), Adelino de Almeida a réaffirmé samedi, à Cabinda, qu'il y avait des conditions pour la création, cette même année, de la Commission de portefeuille et d'éthique, chargée d?élaborer la carte professionnelle comme un document d?identité pour l'exercice du journalisme.
Source : fr.allafrica.com | 11-Jun-2018 11:39

Sénégal:Lancement le 21 juin de la Plateforme citoyenne d'appui au journalisme d'Investigation
[APS] Mbour -La Plateforme citoyenne d'appui au journalisme d'investigation (PAJI) sera lancée officiellement le jeudi 21 juin à Saly-Portudal (Mbour, ouest), annonce un communiqué transmis à l'APS.
Source : fr.allafrica.com | 09-Jun-2018 14:12

La responsabilité de la presse dans la répression de la Commune de Paris

Il y a 150 ans, la presse prenait déjà le parti des puissants contre le mouvement ouvrier.

- Les médias et les mobilisations sociales / Les pratiques du journalisme , Mouvements sociaux
Source : www.acrimed.org | 05-Jun-2018 11:00

?Nouvelle école?, le podcast qui veut sortir des sentiers battus
Il sort d’HEC et ne se destine pas forcément au journalisme. Mais Antonin Archer va tendre son micro aux personnalités dont il admire la trajectoire et surtout à ceux qui font ce qui leur plaît. Grâce à son amateurisme assumé, il obtient des réponses savoureuses.
Source : www.telerama.fr | 04-Jun-2018 12:35

DONNONS UN NOUVEAU SOUFFLE À LA COMMISSION DE LA CARTE DE PRESSE
Du 31 mai au 14 juin, votez pour des candidats engagés, déterminés et efficaces. Avec Info'Com-CGT, au second tour, donnons un #NouveauSouffle à la Commission de la carte d'identité des journalistes professionnels, pour la défense de tous les métiers du journalisme ! #NouveauSouffleCCIJP #InfoComCGT :: : Lire ou télécharger la profession de foi https://www.infocomcgt.fr/…/2018_06... :: : Partager sur Twitter https://twitter.com/InfoComCGT/stat... :: : Partager (...)
Source : bellaciao.org | 01-Jun-2018 07:56

Yves Calvi, ou la panoplie du chien de garde

Critiquer les médias ? Hors de question. Casser le mouvement social ? En avant marche !

- Le journalisme d'élite / Yves Calvi , Mouvements sociaux
Source : www.acrimed.org | 01-Jun-2018 06:30

Réponse à Guy Carlier, l'humoriste caché dans un rayon (Tribune)

Tribune publiée sur le site « Plateformes d'Enquêtes Militantes ».

- Le journalisme d'élite / Journalisme d'élite , Chroniques , Europe 1 , Grèves , Syndicalisme , Guy Carlier
Source : www.acrimed.org | 30-May-2018 13:00

Sénégal:Liberté de la presse - Moussa Ngom, journaliste sénégalais, veut participer « à l'éveil des consciences »
[UN News] Depuis l'âge de 15 ans, Moussa Ngom est passionné par le journalisme. Cette passion vient d'être récompensée par les Nations Unies sous la forme d'un prix que ce jeune journaliste sénégalais, âgé de 24 ans, a reçu récemment pour célébrer la liberté de la presse.
Source : fr.allafrica.com | 23-May-2018 10:44

France : Journalisme Score historique pour le SNJ-CGT aux élections à la carte de presse !
Source: CGT
Source : www.cgt.fr | 22-May-2018 20:03

Aude Lancelin répond à RSF (video)
"Tandis que le #SecretDesAffaires menace de criminaliser le journalisme d'investigation et les lanceurs d'alerte, que répète en boucle Uzi cdeloire, secrétaire général de Uzi RSF_inter ? Que la liberté de la presse est menacée par #Mélenchon..." Thomas Guénolé, politologue - Aude Lancelin répond à RSF... et c'est éclatant de justesse !
Source : bellaciao.org | 22-May-2018 10:42

Edwy Plenel: "Personne ne croyait au succès de Mediapart en 2008"
Edwy Plenel, le fondateur de Mediapart, se livre sur sa vision du journalisme et revient sur la création de Mediapart. "Si vous m’aviez dit, en 2008, que nous aurions 150 000 abonnés dix ans plus tard, je n’aurais pas pu vous croire."
Source : www.lalibre.be | 21-May-2018 07:04

Google promet de mettre l?intelligence artificielle au service du journalisme
Google veut aider les médias.
Source : www.lesoir.be | 20-May-2018 09:17

Google promet de mettre l'intelligence artificielle au service du journalisme
Accusé de contribuer au déclin de la presse et de laisser proliférer la désinformation, Google s'est lancé dans une vaste refonte de ses "News",
Source : www.7sur7.be | 20-May-2018 08:09

Togo:Quatre lauréats sur 15 ont honoré l'ESTAC
[Télégramme228] Le concours dénommé les "Lauriers du Journalisme d'Impact" fera date dans l'environnement médiatique au Togo. Le coup d'essai a été couronné de succès d'autant plus que 129 professionnels des médias traditionnels et en ligne étaient dans les starting blocks pour cette toute première édition.
Source : fr.allafrica.com | 18-May-2018 11:20

Lire : Les plaisirs du journalisme, de Claude Angeli et Pierre-Édouard Deldique

Ce qu'enquêter (au Canard enchaîné) veut dire.

- Des livres : présentations et extraits / Le Canard Enchaîné , Les pratiques du journalisme
Source : www.acrimed.org | 17-May-2018 06:30

Mort de Tom Wolfe, journaliste, écrivain, observateur cinglant de l?Amérique

Fondateur du nouveau journalisme dans les années 60, contempteur ironique des mœurs de ses contemporains, l’auteur d’“Acid Test” et du “Bûcher des vanités” est mort à 87 ans. Il laisse une œuvre aussi énergique que controversée, analyse cruelle des lieux de pouvoir ou de contestation. 


Source : www.telerama.fr | 16-May-2018 01:00

Tom Wolfe, l'un des pères du Nouveau journalisme, est mort
Le journaliste et écrivain est décédé à l'âge de 87 ans.
Source : www.ozap.com | 15-May-2018 18:15

Décès de l'écrivain américain Tom Wolfe, auteur du "Bûcher des vanités"
L'écrivain américain Tom Wolfe, auteur notamment du "Bûcher des vanités" et figure du "nouveau journalisme", est mort, mardi, à New York, ont annoncé les médias américains.
Source : www.france24.com | 15-May-2018 17:57

Tom Wolfe, l'auteur du "Bûcher des vanités", est décédé à l'âge de 87 ans

Le romancier, journaliste et essayiste américain Tom Wolfe, figure du "nouveau journalisme" et auteur entre autres du "Bûcher des vanités" et de "L'étoffe des héros", est décédé lundi à l'âge de 87 ans, selon les médias américains.


Source : www.rts.ch | 15-May-2018 17:34

Congo-Kinshasa:Journalisme et littérature à l'honneur - Les éditions du Pangolin organisent un atelier d'écriture
[La Prospérité] Le samedi 12 mai dernier, de 9 à 12 heures, s'est tenu un atelier d'écriture sur le journalisme narratif et l'écriture littéraire. Ces assises ont été organisées par les éditions du pangolin et avaient comme thème «le journalisme et littérature, regard croisés».
Source : fr.allafrica.com | 15-May-2018 12:32

Togo:5 ans d'expérience professionnelle en journalisme équivaut à une Licence professionnelle
[Télégramme228] Les temps perdus à exercer comme journaliste, à courir de reportage en reportage, parfois au prix de leur vie ne passeront plus seulement de perte à profit. C'est du moins une fatalité qui avait cours jusqu'à samedi dernier et que le CONAPP (Conseil National des Patrons de Presse) et ESIG Global Success veulent combattre ensemble.
Source : fr.allafrica.com | 14-May-2018 11:57

Chefs d'oeuvre du 7ème art - Les hommes du Président
1973, affaire Nixon, Washington Post. A l'heure de la presse qui se dit et se veut libre et notamment des intérêts politiques et financiers, deux francs-tireurs du journalisme – Dustin Hoffman et Robert Redford – s'en vont avec le soutien plus ou moins constant de leur rédacteur en chef fouiller les poubelles de Washington, et progressivement découvrir de quoi faire sauter la Présidence. Née de l'après Vietnam, la vague du cinéma politique des jeunes auteurs de (...) - Culture
Source : www.agoravox.fr | 08-May-2018 12:05

Benoît Charpentier - L'antithèse de l'animateur-télé vedette
[L'Express] Si Benoît Charpentier, formateur délégué par l'École supérieure de journalisme (ESJ) de Paris pour boucler les cours de Masters à La Sentinelle Ltd, avait lui-même présenté les émissions de télé qu'il a conçues, il aurait sans nul doute été un animateur plébiscité. Mais l'homme préfère l'ombre à la lumière.
Source : fr.allafrica.com | 06-May-2018 21:26

Sénégal:Un chercheur invite à revoir les perspectives du journalisme avec les réseaux sociaux
[APS] Gandon (Saint-Louis) -L'enseignant-chercheur à l'université Gaston Berger de Saint-Louis, Dr Mamadou Diouma Diallo, spécialiste des sciences de l'information a souligné, vendredi, à Gandon (Saint-Louis), la nécessité de revoir les perspectives du métier de journalisme face à l'avènement des réseaux sociaux.
Source : fr.allafrica.com | 06-May-2018 21:11

Sénégal:Le journalisme est le "baromètre de la démocratie" (universitaire)
[APS] Saint-Louis -L'information est "la sève nourricière" de la démocratie et le journalisme en est le baromètre a indiqué, vendredi à Saint-Louis, l'enseignant chercheur à l'université Gaston Berger de Saint-Louis (nord), Dr Mamadou Diouma Diallo.
Source : fr.allafrica.com | 06-May-2018 21:11

Sénégal:L'APS planche sur les mutations attendues face à la percée des réseaux sociaux
[APS] Gandon (Saint-Louis) -L'Agence de presse sénégalaise (APS) a entamé, vendredi à Saint-Louis, un séminaire de formation sur les mutations du journalisme face aux réseaux sociaux et sur les lois et réglements régissant les élections au Sénégal.
Source : fr.allafrica.com | 06-May-2018 14:15

Akbou rend hommage aux défunts Omar Ourtilane et Nadir Benseba
A l'occasion de la célébration de la Journée mondiale de la presse, un vibrant hommage à titre posthume a été organisé, hier à Akbou (wilaya de Béjaïa), aux deux défunts journalistes Omar Ourtilane et Nadir Benseba. Il y avait beaucoup d’émotion lors de cette rencontre organisée par la section de Béjaïa de la Ligue algérienne de défense des droits de l’homme (LADDH) et l'association Etoile culturelle en partenariat avec l'APC d'Akbou. Une rencontre caractérisée par un riche débat en présence des familles des deux défunts journalistes. Omar Ourtilane était rédacteur en chef du quotidien El Khabar au moment de son assassinat, par les terroristes, il y a 23 ans à Alger. C'était le 43e journaliste assassiné depuis 1993, sur une longue et triste liste de près de 100 journalistes tués lors de la décennie sanglante. Omar Ourtilane a été atteint de cinq balles dans la tête. Un prix international Omar Ourtilane a été créé il y a une vingtaine d’années pour récompenser les articles de presse en lien avec la liberté d’expression. Nadir Benseba, était, quant à lui, un ancien journaliste du quotidien Le Matin, ex-représentant en Algérie de la Fédération internationale des journalistes (FIJ) et fondateur et dirigeant du journal El Mihwar El Yaoumi. Il est décédé dans un tragique accident de la route près d’Alger. Modérés par Saïd Salhi vice-président de laLADDH, des témoignages sur les parcours des deux défunts ont été livrés par d’anciens journalistes ou en exercice. Tour à tour, Fayçal Medjahed, Younes Hamidouche, Mohamed Bessa, Kamel Aït Bessaï, ou encore Hocine Smaïli se sont relayés pour apporter des témoignages mais aussi des éclairages sur le combat pour la liberté de la presse menés par les deux défunts journalistes. Au menu figurait également une conférence animée par BelkacemMostefaoui, enseignant à l'Ecole nationale de journalisme, qui a retracé une rétrospective sur la liberté de la presse en Algérie. Des tableaux honorifiques ont été offerts aux familles des deux défunts.
Source : www.elwatan.com | 06-May-2018 13:00

Un chercheur invite à revoir les perspectives du journalisme avec les réseaux sociaux
L'enseignant-chercheur à l'université Gaston Berger de Saint-Louis, Dr Mamadou Diouma Diallo, spécialiste des sciences de l'information a souligné, vendredi, à Gandon (Saint-Louis), la nécessité de revoir les perspectives du métier de journalisme face à l'avènement des réseaux sociaux. "On fait le constat que le journaliste a perdu le monopole de l'information, donc si on part de ce principe, que sur tout le processus, le journaliste est concurrencé, il y a nécessité de revoir l'orientation ou les (...) - 05. Mai 2018 / 48. Médias/Réseaux sociaux
Source : www.osiris.sn | 06-May-2018 01:55

«Au nom de Hamid Ali-Bouacida, nous réclamons notre liberté !»
Le journalisme a été pour lui un prétexte à texte et son texte était un moyen de militantisme et un désir de littérature.» Ce sont les mots employés par Boubakeur Hamidechi, l’un des doyens de la presse en Algérie, pour qualifier la plume de Hamid Ali-Bouacida, lors de l’hommage qui lui a été rendu à l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse, organisé dans les bureaux d’El Watan à Constantine. A l’initiative d’un collectif de journalistes, de nombreuses personnalités culturelles, médiatiques et artistiques se sont rassemblées pour évoquer d’abord le défunt journaliste et auteur, décédé il y a quelques jours, et débattre de la situation de la presse algérienne, avec en perspective des actions pour pallier le déficit d’organisation qui affecte la corporation. Les témoignages se rejoignaient pour décrire un journaliste-artiste : «Il était un emblème de la liberté. Au-delà du temps, de l’argent, du mot et de l’espace, il vivait.» L’audience peinait à conjuguer Hamid Ali-Bouacida au passé tant la vie qui accompagnait les anecdotes, racontées par ceux qui l’avaient côtoyé, défiait le «feu». Satirique, militant, poète, nouvelliste (Hamid est lauréat du prix Mohamed Dib pour son recueil 5 dans les yeux de Satan) et enchanteur de mots, il incarnait l’art du journalisme et de la liberté de pensée comme personne, s’accordaient à dire les témoins de sa vie. Lounis Yaou, qui l’a côtoyé lors de la création de la revue El Gantra, au début des années 1990, racontait à quel point «son humanisme exemplaire et son exigence éthique ont été la graine qu’il a semée dans les êtres des journalistes, artistes et hommes de théâtre qu’il a formés». La liberté a été le maître-mot de «sa» Journée mondiale. En son nom, et au nom de celui qui l’incarnait, l’honorable assistance a décidé d’agir. En la présence de grands noms de la presse algérienne, d’éminents juristes tels que Mes Boudjema Ghechir et Djamel Allia, et de nombreuses personnalités culturelles et littéraires, la volonté de reconquérir le droit à l’expression a été manifeste. Abdelmadjid Merdaci, professeur de sociologie, a passionnément insisté : «La presse agonise et nous, nous observons, nous constatons, mais nous n’agissons pas. Aujourd’hui, au nom de ce grand journaliste auquel nous rendons hommage et au nom de cette assemblée qui incarne l’amour de la patrie Agissons !» Le professeur a proposé de commencer par créer «un syndicat national Libre et Indépendant qui œuvrera avec fougue à redonner les droits sociaux aux journalistes». Cette proposition a été saluée par l’ensemble des présents, insistant sur la protection de la clause de conscience qui garantit la morale de ce métier. En seconde partie de cette rencontre, il a été rappelé par les journalistes, notamment, que la crise que vit la presse est due à l’atmosphère étouffante créée par le pouvoir afin de contrôler la presse libre et de la rallier à ses lignes directives. Les interventions de Nouri Nesrouche, Amor Chabi, Kamel Ghimouz et Boubakeur Hamidechi ont apporté des éclairages sur les enjeux actuels et les défis auxquels fait face la presse. L’assistance a été unanime à l’idée que le chantage à la publicité pourrait prendre des chemins officiels et officieux, provoquant la fermeture de plusieurs titres. Fait encore plus grave, s’est insurgé Kaddour Benaziza, la menace de verrouillage pèse de plus en plus lourdement dans les espaces publics et les institutions culturelles. «Le centre culturel Mohamed El Yazid d’El Khroub en est le témoin ; cet espace reconnu pour être un lieu de débat ouvert et libre a été victime d’une fermeture inexpliquée et du licenciement abusif de son personnel à cause de l’invitation de Karim Younes pour une conférence», s’est-il insurgé. De ce fait, un appel à pétition a été lancé, au nom de Hamid Ali-Bouacida et des valeurs qu’il défendait, pour que plus aucune institution, quelle que soit sa puissance, n’ose interdire une manifestation culturelle ou médiatique sans raison ou sans explication. «L’heure est grave, il faut se mobiliser, le destin de la presse est inséparable de celui de la collectivité nationale», concluait A. Merdaci.                
Source : www.elwatan.com | 05-May-2018 13:00

Le journalisme d'enquête est à l'honneur lors de la présentation des lauréats du Concours canadien de journalisme
Des enquêtes en profondeur se sont démarquées vendredi alors qu'on honorait l'excellence journalistique en 2017 avec la remise des prix du Concours canadien de journalisme. Sur les 21 catégories du concours annuel, on en compte cinq qui ont été...
Source : www.lelezard.com | 05-May-2018 04:00

Laurent Delahousse ressort la brosse à reluire pour le « manager » de l'Elysée

Un « décryptage » des méthodes d'Emmanuel Macron tout en complaisance sur France 2.

- Journalisme et politique / France 2
Source : www.acrimed.org | 04-May-2018 15:10

Afrique:#JMLP2018 - Les journalistes d'investigation ont besoin d'une protection adéquate
[IFJ] Lors d'une réunion organisée par la FIJ pour la Journée mondiale de la presse à Accra (Ghana), il a été dit que le journalisme d'investigation sera menacé si les journalistes ne bénéficient pas d'une protection, d'un équipement et de moyens adéquats.
Source : fr.allafrica.com | 04-May-2018 13:27

Plantu: "Je sens monter la haine contre les journalistes"

La montée du communautarisme menace le journalisme, selon Jean Plantu, le dessinateur historique du journal Le Monde depuis 46 ans, qui s’exprime sur la RTS à l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse.


Source : www.rts.ch | 03-May-2018 18:21

Togo:Le journaliste togolais a-t-il un avenir ?
[Télégramme228] Comment va le journalisme au Togo ? Personne n'ose en parler car c'est un sujet tabou chez nous.
Source : fr.allafrica.com | 03-May-2018 14:44

Les raisons d?espérer
Soumise à rude épreuve et son monopole sérieusement disputé, la presse écrite résiste. Tient la barricade de l’information. Mais est-ce une raison pour ne pas se soucier de son devenir ? On n’en finit pas de prononcer son oraison funèbre. La mort de la presse écrite. Le boom numérique avec son flux ininterrompu d’informations submergeant – la crise économique «aidant» – était annoncé comme un nouveau modèle devant se construire sur les décombres d’un ancien. Comme au temps de l’apparition de la radio et la télé, on jure encore sur la disparition certaine de la presse papier. Il n’en est rien. Certes, soumise à rude épreuve et son monopole sérieusement disputé, la presse écrite résiste. Tient la barricade de l’information. Mais est-ce une raison pour ne pas se soucier de son devenir ? Sa pérennité n’est pas définitivement acquise, d’autant qu’elle évolue dans un environnement politique et économique aussi hostile qu’instable. Il pèse sur elle des menaces permanentes. D’abord les restrictions d’ordre politique qui rendent difficile l’exercice du journalisme indépendant. Elles se déclinent sous diverses formes. Pressions judiciaires et chantages économiques. Faut-il rappeler ici les conditions tragiques qui ont présidé à la naissance de la presse indépendante en Algérie. Les médias qui refusent de céder sur l’un de leurs principes fondateurs – l’indépendance éditoriale – sont la cible d’attaques orchestrées et souvent pernicieuses. En faisant la guerre à la presse indépendante, le pouvoir politique non seulement se trompe de bataille, mais il piétine un droit fondamental du citoyen : le droit à l’information. La liberté de la presse n’est pas un privilège accordé aux journalistes, mais un droit à l’expression libre de toute la société dans ses divers courants d’opinion. Le pouvoir politique porte une grande responsabilité dans l’état désastreux de la presse.  Cependant, cette situation ne doit pas dispenser les professionnels de la presse d’un examen critique. Un devoir d’inventaire est plus que nécessaire pour qu’ils puissent assumer leur part du combat pour la démocratie. La première des urgences est de bâtir des entreprises de presse pérennes, solides et surtout adaptées à un monde économique en mouvement. L’aspect matériel de la fabrication du journal va de pair avec l’ambition éditoriale. Et c’est pour cela que la mère des batailles réside dans l’information crédible, de  qualité et d’un contenu rigoureux. La crise économique est surmontable. Mais la plus redoutable des crises est celle de la confiance. Une fois rompu, il est difficile de renouer avec ce lien de confiance qui lie la presse à ses lecteurs. Pour le garder, il faut sans cesse rester collé à leurs préoccupations et traduire au mieux leurs aspirations. Vivre au rythme des palpitations sociales et sociétales. Etre en phase avec les dynamiques en cours. La presse doit être l’espace où s’expriment librement les opinions, où s’exerce la liberté de penser. Elle doit rester cette belle aventure intellectuelle qui agite avec audace les idées, interpelle les consciences et malmène tous les archaïsmes. Qui soulève les problématiques dérangeantes et qui interroge son temps. Le risque qui guette le journalisme, c’est sa banalisation. Sa fonctionnarisation. D’où la nécessité de repartir sans cesse et avec la même ardeur à la quête des bonnes et mauvaises nouvelles. Livrer des informations fiables et complètes, permettre le décryptage des faits. La presse écrite survivra à toutes les épreuves, parce qu’elle est une vigie au service de la société. Elle est l’ADN de la démocratie à construire. Et par dessus tout, elle est une mission historique qu’il faudra assumer avec une passion chevillée à l’âme. Celle de prendre part à une construction permanente de l’histoire. Et c’est en ce sens que le journalisme est un combat.                               
Source : www.elwatan.com | 03-May-2018 13:00

Vague du numérique et défi du contenu
La vague numérique qui submerge la presse remet en cause les modèles adoptés jusque-là. Les journaux restent fortement pénalisés par le fait que leurs sites en ligne ou la presse électronique en général sont gratuits. Le paiement électronique, s’il se développe concrètement en Algérie, permettra d’aller vers la monétisation du contenu en ligne, car il y a pour les sites de journaux ou autres une ressource financière à tirer de ce qu’ils produisent. Le modèle économique doit être revu, car le mode de consommation des médias a changé, en particulier pour le contenu rédactionnel. Il s’agit d’aller au-delà de l’exposition du contenu écrit, capter l’attention et augmenter la lecture des informations. Le défi consiste à proposer des contenus adaptés aux nouvelles exigences des consommateurs dans une société d’abondance, mobile et ultra-connectée. Les gens sont de plus en plus exposés à du contenu écrit sur les supports digitaux (PC, mobile, tablette…), surtout avec les réseaux sociaux, et forcément en consomment plus souvent. La presse vit «une crise des supports», selon les spécialistes. L’information n’a jamais été autant diffusée et consommée. L’évolution digitale a été perçue par les responsables de journaux comme un véritable levier de performance. Il s’agit d’aller vers la diversification du contenu tout en trouvant un parfait équilibre entre une édition papier forte de reportages, d’enquêtes, de faits divers et de nouvelles pratiques apparues sur le web, telles que la mise en ligne de vidéos traitant de l’actualité, ou la publication d’articles sur les réseaux sociaux. Les éditeurs explorent de nouvelles configurations ouvertes sur internet. Ils s’efforcent de générer de nouveaux revenus, tout en préservant les anciens ou en évitant d’accélérer la chute des revenus papier. Le site en ligne permet de sortir du modèle figé de la presse papier. Dans les régions où l’information est plus difficilement accessible, ont émergé les voix de «journalistes-citoyens», très présents sur les réseaux sociaux et YouTube. Ils partagent leurs photos ou vidéos pour pallier les lacunes de l’information officielle, notamment dans les régions où se déroulent d’importants mouvements sociaux. Pour le Dr Laïd Zaghlami, enseignant à la faculté des sciences de l’information et de la communication de l’université d’Alger 3, le journalisme citoyen est un nouveau concept impliquant qu’un citoyen ordinaire puisse «concevoir et fabriquer son propre journal et créer son propre blog, préservant ainsi un espace de liberté, d’initiative et de création intellectuelle». Le chercheur précise que le journalisme citoyen est encore loin d’être «une alternative aux médias traditionnels». Néanmoins, pour continuer à vivre, le journalisme traditionnel doit se mettre aux médias sociaux, intégrer ceux-ci dans sa stratégie et les considérer comme des sources d’information.
Source : www.elwatan.com | 03-May-2018 13:00

Quand le numérique devient un prétexte
Le ministre de la Communication, Djamel Kaouane, ne cesse d’insister que le print n’a pas d’avenir en Algérie. Il recommande même aux journaux de se mettre à l’ère du numérique, et encore faudrait-il que le e-paiement soit une réalité palpable. C’est vrai que le phénomène est à la mode et fait le buzz, mais suscite parfois des conclusions hâtives, aussi tranchées et souvent à l’emporte-pièce. Assurément, la presse électronique a bouleversé la situation le monde des médias, notamment la presse à papier, donc de beaucoup de journaux dans les pays développés, aux Etats-Unis, en France ou en Angleterre, des titres légendaires ont eu à en pâtir avec l’entrée en force du numérique, seulement, le temps semble remettre un peu les pendules à l’heure, et en phase de produire une décantation salutaire. Des enquêtes ont été menées sur la révolution du numérique dans les médias, sur l’avenir du papier et les mutations qu’il doit s’imposer pour rester. Alain Louyot, ancien grand reporter au Point, rédacteur en chef à L’Express, directeur des rédactions de L’Expansion, et est actuellement en charge de la rubrique The Good Paper au magazine The Good Life, s’est rendu dans plusieurs pays pour voir l’effet du numérique sur les entreprises de presse. Ses conclusions sont édifiantes. «Toutes les rédactions se sont adjointes une version numérique et pourtant, il faut faire la part des choses.» Pour Alain Louyot, «le web et le papier sont deux choses différentes avec des exigences différentes. Le journal papier est un temps long où le développement, la réflexion et l'analyse sont des valeurs ajoutées. Le web s'inscrit dans un temps court où ce qui compte est la rapidité et l'immédiateté de l'information. Ce qu'il faut c'est une certaine agilité pour diffuser une information sous toutes ses formes. Via papier, web, infographie, vidéo, data... Il faut une gymnastique narrative, être agile et informer de peins de façons différentes» (déclarations reprises par le site de la RTBF). L’ancien grand reporter du Point n’est pas le seul à le penser, Hugues Dorzée, rédacteur en chef d'Imagine demain le monde, développe la même analyse. «Nous sommes, dit-il, dans un monde de plus en plus complexe et globalisé avec un grand nombre d'enjeux et d'incertitudes.» Selon lui, «on se trouve dans un règne d’hyper-connexion, d'abondance et de zapping. Le ton médiatique ambiant est le cynisme, souvent manichéen et simpliste». Or, il y a une place pour le journalisme vivant, inspirant, de solutions. Un journalisme qui dénonce, certes, mais qui explique, met en perspective et propose des alternatives en mettant en avant des innovations sociales, économiques, environnementales... Il faut une véritable volonté d'apporter une valeur ajoutée au lieu de simplement faire le buzz ou un copier/coller. On a un devoir de revenir aux lettres du métier de journaliste, conclut le rédacteur en chef de Imagine demain le monde. «Séparer les faits du bruit qu'ils provoquent», estime par ailleurs Alain Louyot, pour qui «c'est indispensable de prendre le temps». «Le fait n'est pas souvent ce que Bruxelles ou Paris en pensent», dit-il avant de poursuivre : «Le reportage, par exemple, est une façon d'aller en profondeur et de prendre le temps de comprendre le fait et ses enjeux. Lorsque l'on prend le temps de l'investigation et de l'explication, il y a une reconquête réelle du lectorat qui peut se mettre en place.» Rien n’est donc aussi tranché plus qu’ailleurs qu’en Algérie. Le print n’est pas mort, sauf si on veut faire de l’exigence du numérique un prétexte pour tuer définitivement la presse indépendante, essentiellement les journaux qui dérangent. Le rôle de l’Etat aurait dû être celui qui garantit la pérennité des supports de presse, aussi critiques qu’ils soient envers la gestion du pays. Selon les dernières statistiques, en France une trentaine de titres privés bénéficient d’une aide directe de l’Etat. Durant le dernier exercice, elle s’élevait à environ 65 millions d’euros. Pour ne citer que quatre exemples : Aujourd’hui en France a bénéficié d’une aide de presque 8 millions d’euros, Le Figaro appartenant au groupe privé Dassault a encaissé 5 778 283 euros, Le Monde a bénéficié d’un montant de 5 088 915 euros et Libération de 6 376 144 euros.     
Source : www.elwatan.com | 03-May-2018 13:00

Retour sur les entretiens présidentiels : qui invite qui ?

Pernaut, Bourdin et Plenel face à Macron : un laquais et deux bretteurs pour une opération de communication.

- Journalisme et politique / MediaPart , Edwy Plenel , Jean-Jacques Bourdin , Entretiens audiovisuels
Source : www.acrimed.org | 02-May-2018 07:00

Bad news
En 2009, un programme de l'Union européenne demande à Anjan Sundaram, grand reporter, de venir enseigner le journalisme au Rwanda. Alors que ce cours devient un lieu d'échange pour des journalistes indépendants souvent isolés, le gouvernement, à l'approche des élections présidentielles, intensifie le contrôle de l'information. Des journalistes sont menacés, certains obligés de fuir le pays. Anjan prend alors pleinement conscience de la complexité du contexte politique et du danger qui pèse sur la vie de ses élèves. Si le Rwanda a connu ces dernières années un fort essor économique, la liberté d'expression y est toujours menacée. Bad News est un récit important qui dénonce les dérives d'un régime autoritaire. Plus qu'un simple témoignage, c'est un manifeste pour la liberté d'expression.
Source : evene.lefigaro.fr | 29-Apr-2018 06:47

Cote d'Ivoire:Renforcement de capacités en journalisme - Les techniques pour faire un bon reportage
[Patriote] Un workshop pour outiller des journalistes africains aux rudiments du reportage. Depuis le lundi 23 avril dernier, dix journalistes ivoiriens et sénégalais participent à un atelier de formation intensif sur l'art de reportage, à Berlin, en Allemagne.
Source : fr.allafrica.com | 27-Apr-2018 13:37

Le challenge d?Ecostat-algeria
Un nouveau-né vient égayer le paysage médiatique algérien sur la Toile, son nom est Ecostat-algeria. Il s’agit de la première plateforme web algérienne à se lancer dans l’information statistique. Edité par une start-up hébergée au Cyber Parc Sidi Abdallah versée dans le contenu web et mobile, ce nouveau site web dédié spécialement à l’information statistique se propose de relever le défi de combler le grand vide tant décrié en matière de l’information statistique en Algérie. Un projet ambitieux certes, mais néanmoins très intéressant en ce qu’il permet d’offrir comme opportunités saisissantes à tous les utilisateurs potentiels. «C’est beaucoup plus un challenge pour moi qu’un business. Nous manquons cruellement de contenus économiques spécialisés. Il est vrai que nous sommes loin des standards internationaux en matière de disponibilité de données statistiques fiables et vérifiables, mais nous avons constaté que même le peu de données existantes ne sont pas mises en valeur», précise le cofondateur et gérant du portail, Mohamed Abdelmoutaleb, un ancien informaticien de l’ENI et doctorant en journalisme scientifique à l’Ensjsi d’Alger. «Nous voulons réellement contribuer à répandre ''la culture du chiffre'' en Algérie et faire en sorte que tout argumentaire soit appuyé par des chiffres fiables», ajoute-t-il. Proposé en langue française comme première étape avant de passer prochainement à l’arabe et à l’anglais, Ecostat-algeria table sur les données statistiques multisectorielles en Algérie. A l’exception de quelques rubriques, l’accès aux données est gratuit. C’est le cas pour la rubrique «données à la Une» dont le contenu est constitué de news économiques nationales traitées, synthétisées et présentées sous forme de tableaux et graphes, avec le moins de texte possible. «Nous voulons être accessibles pour le maximum de personnes possibles étant donné que la recherche de données est un souci partagé pratiquement par tout le monde», explique Abdelmoutaleb. Actualité en chiffres, données statistiques sectorielles et régionales, entreprises leaders, projets en cours, études… autant de rubriques qui meublent le portail web Ecostat-algeria qui ambitionne d’enrichir le contenu économique sur la destination Algérie.  
Source : www.elwatan.com | 26-Apr-2018 13:00

Copyright © 1994-2015 mediaport.net/w3architect.com | Hébergé par p2pweb
Autres Sites : afromix.org | Actualité Afrique et Caraïbe | Flux d'actualité thématiques | Actualité Européenne