Actualité et informations sur le Journalisme

Judo / Diana Kwan Yu - Balance entre le Master II, le judo et le journalisme !
[Midi Madagasikara] Le monde du judo, elle le connaît depuis plus de 10 ans. Le monde du journalisme ? Assez récemment, mais elle adore. Et là, avec son Master II en vue, il va falloir faire des choix pour notre championne du jour !
Source : fr.allafrica.com | 20-Oct-2017 14:47

Facebook et Apple en désaccord sur un outil destiné à promouvoir des abonnements payants

Facebook veut promouvoir les abonnements payants à certains médias en ligne. Pour cela, la société veut proposer des aperçus d'articles sur ses fils de discussion et des liens pour proposer de prendre des abonnements.
Ce système sortira sous Android mais pas sous iOS. Malgré des mois de discussion, les deux géants n'ont pas trouvée d'accord.
Facebook souhaite en effet que l'intégralité des revenus générés reviennent aux éditeurs. Apple de son côté considère qu'il s'agit d'achats in-app qui doivent être taxés à 30%.

A priori Facebook ne toucherait rien dans ces opérations mais chercherait seulement à promouvoir le journalisme sur sa plateforme.

Apple n'ayant pas voulu commenter cette information, on ne connaîtra pas son point de vue. Dommage, car telles que sont présentées les choses, c'est elle qui passe pour le grand méchant avide.


Source : macbidouille.com | 20-Oct-2017 00:00

L'ancien député Thierry Mariani intègre le comité d'éthique de la future chaîne «Russia Today»
La chaîne a du mal à attirer des grands noms du journalisme…
Source : www.20minutes.fr | 19-Oct-2017 18:49

Agression sexuelle dans une école de journalisme : une promotion débaptisée
Article - enquête :
C'est une première dans l'histoire de cette école de journalisme parisienne : une promotion a été débaptisée, à la demande des étudiants eux-mêmes, qui ne souhaitaient plus être associés au...
Source : www.arretsurimages.net | 18-Oct-2017 15:27

Somalie : les morts dont on se fiche encore plus que les autres
Article - chronique :
On n'en finit jamais, d'ajouter des codicilles à la loi du mort kilométrique. Je vous en rappelle la philosophie, enseignée dans toutes les bonnes écoles de journalisme : plus un mort est lointain...
Source : www.arretsurimages.net | 18-Oct-2017 09:28

Sénégal:Lutte contre l'islamophobie - L'OCI veut impliquer des écoles africaines de journalisme
[APS] Dakar -L'Organisation de la coopération islamique (OCI) a exprimé lundi à Dakar le souhait de "bénéficier de l'expertise et de l'expérience" des écoles de journalisme de ses pays membres en Afrique pour "enrichir" ses "plans médiatiques" de lutte contre l'islamophobie.
Source : fr.allafrica.com | 17-Oct-2017 12:39

Sénégal:Retour sur les "multiples facettes" de Mam Less Dia, un pionnier du journalisme
[APS] Dakar -Des acteurs de la presse sont revenus sur la vie et l'oeuvre du journal satirique "Le Politicien", Mam Less Dia, "un homme multidimensionnel" considéré comme un précurseur du journalisme indépendant au Sénégal.
Source : fr.allafrica.com | 17-Oct-2017 12:27

Avis aux médias - Conférence J-Talk de la FJC : Did Technology Kill Truth--Or Set It Free ? (La technologie a-t-elle tué la vérité ou l'a-t-elle libérée ?)
TORONTO, le 16 oct. 2017 /CNW/ - Le 23 octobre prochain, la Fondation pour le journalisme canadien (la FJC) et le Facebook Journalism Project s'associeront pour se pencher sur la question de savoir si les médias sociaux ont aidé ou s'ils ont nui à...
Source : www.lelezard.com | 16-Oct-2017 13:00

L'intelligence artificielle, "menace existentielle" pour le journalisme
[Libération] Le développement de l'intelligence artificielle, déjà entrée dans le monde du journalisme, promet de bouleverser le secteur avec, à la clef, des opportunités mais aussi "une menace existentielle", selon une étude publiée samedi par le Future Today Institute.
Source : fr.allafrica.com | 13-Oct-2017 11:02

Cantat et les Inrocks : éthique et économie
Article - chronique :
Une étudiante en journalisme me demande mon opinion sur la couverture des Inrocks, consacrée à Bertrand Cantat. Ethiquement, fallait-il, ou non, mettre Cantat en couverture, faire de la promo au ...
Source : www.arretsurimages.net | 13-Oct-2017 09:35

Médiation. Un JT sans filtre
Les piscines des centrales nucléaires seraient vulnérables selon Greenpeace. Un téléspectateur nous écrit : "Vous êtes inconscients. Vous proposez aux Islamistes ou aux faibles d'esprit de faire sauter les centrales nucléaires en indiquant les points sensibles ! votre but est-il de faire faire des dizaines de milliers de morts en France et dans les pays limitrophes? Le journalisme est d'informer et non de faire la propagande de la mort à grande échelle non utilisée par les nazis. il y a des limites à tout." LIRE LA RÉPONSE :
Source : www.lci.fr | 12-Oct-2017 14:41

Le fond du port
Dedalus du Lower East Side, Joseph Mitchell a su peindre les rues du vieux Manhattan comme retranscrire la drôlerie désespérée de sublimes anonymes bringuebalant l'Histoire dont ils sont les héritiers. Chacun de ses caractères entonne tour à tour son aria : le patron d'un restaurant, le marin-pêcheur, l'ostréiculteur, le prêcheur composent l'oratorio d'une cité en perpétuel mouvement. La déambulation hasardeuse de l'arpenteur urbain est à l'image de ses digressions fulgurantes : imbriquées les unes dans les autres comme les blocks aux quartiers. Quand en 1960 paraît Le Fond du port, Joseph Mitchell a cinquante et un ans. Soutier du journalisme, il est devenu un auteur littéraire à part entière. L'attention au détail, le sens de la construction, la minutie obsessionnelle, il avait élevé le reportage au rang d'art et mêlé fiction et réalité avec une maestria inégalée. Inoubliable volume, Le Fond du port, tient autant de la chronique d'un temps révolu que de la collection littéraire, au sens d'un inventaire cabossé par la poésie des rues et des noms, Fulton Street, Louie Morino, M. Hunter comme autant de notes d'un blues du macadam. "Voilà ce qu'aurait pu écrire Borges s'il avait été originaire de New York." Martin Amis ‘‘Les autres livres de Joseph Mitchell – Le Merveilleux Saloon de McSorley, Old Mr. Flood, Le Secret de Joe Gould – sont superbes, mais ils sont au Fond du port ce que Tom Sawyer et Un Yankee du Connecticut à la cour du roi Arthur sont à Huckleberry Finn.'' Janet Malcolm
Source : evene.lefigaro.fr | 12-Oct-2017 13:12

Cohen tacle Zemmour: "Le journalisme est gâché par des gens comme vous"
Le plateau de "C à vous" offre régulièrement des accrochages et des envolées lyriques entre les invités. Et quand on met Eric Zemmour et Patrick
Source : www.7sur7.be | 11-Oct-2017 12:21

Paul Vaillant-Couturier, figure de proue du parti communiste français
« Aujourd'hui, l'Europe épuisée réclame la paix, le monde aspire au travail et au retour à la vie internationale. Entre l'avenir paisible et nous, se dresse la paix de Versailles. » (Paul Vaillant-Couturier, le 5 juillet 1922 au Palais-Bourbon, à Paris). Un grand nombre de rues et d'avenues, même une station de métro parisien (sur la ligne 7 à Villejuif), ont été baptisées juste avant ou juste après la Seconde Guerre mondiale en hommage à un député communiste (...) - Politique / France , Livres - Littérature , Politique , Paris , Histoire , Journalisme , Démocratie , Citoyenneté , Elections , Institutions , PCF , Carrière politique
Source : www.agoravox.fr | 10-Oct-2017 12:01

Le service de la classe, par Frédéric Lordon
Source : Le Monde diplomatique, Frédéric Lordon, 03-10-2017 Pour savoir ce que c’est que l’inconscience subjectivement vécue du journalisme objectivement au service de la classe, il suffit de lire l’article du Monde intitulé « Macron face à l’étiquette de président des riches » (1). Citons : « L’opposition tente d’installer la même petite musique qu’il […]
Source : www.les-crises.fr | 10-Oct-2017 06:00

Mise en cause par Médiapart de la CPI ou la tentation de l?Alternative Facts
Médiapart est généralement perçu comme un média sérieux, qui fait du journalisme d’investigation. C’est aussi un média dirigé par Edwy Plenel, « éternel trotskiste », ancien membre du PCI, Parti Communiste International, fondé par Lambert. Sa ligne d’horizon est celle de l’internationale socialiste dont faisaient partie Gbagbo et le FPI. D’ailleurs, tous les soutiens de […]
Source : www.connectionivoirienne.net | 09-Oct-2017 20:56

La "Relève" : quand le gouvernement s'installe aux Echos
Article - observatoire :
Journalisme ou communication ? Ce dimanche, les clés des Echos ont été confiées à 200 personnalités chargés d'écrire les articles du numéro de lundi. Parmi elles, plusieurs politiques, ...
Source : www.arretsurimages.net | 09-Oct-2017 19:17

UEMOA - La Commission bancaire donne raison à Confidentiel Afrique sur l'affaire des agréments au Burkina
[Confidentiel Afrique] La Lettre d'Affaires, veut-il s'ériger en un véritable serpent numérique d'un journalisme malsain et contrôlé en coulisses par des hommes d'affaires et financiers africains qui cherchent à défendre leurs intérêts gigantesques ?.
Source : fr.allafrica.com | 09-Oct-2017 14:50

Carles Puigdemont : mine placide, mots acides
Le président catalan est un militant indépendantiste de la première heure, entièrement voué à ses deux passions : le journalisme et le catalanisme.
Source : www.liberation.fr | 08-Oct-2017 20:01

Le style totalitaire du Russia-gate, par Robert Parry
Source : Consortium News, Robert Parry, 02-09-2017 Le New York Times s’y remet encore, rapportant des allégations non prouvées en tant que faits avérés, alors que quiconque s’interroge sur le consensus à propos du Russie-gate, s’expose à de basses attaques, écrit Robert Parry C’est une règle de base du Journalisme 101 que lorsqu’une allégation est […]
Source : www.les-crises.fr | 08-Oct-2017 05:00

Cote d'Ivoire: Renforcement des capacités - Zio Moussa invite au journalisme de méthode
[L'Intelligent d'Abidjan] La démarche au service de l'information de qualité était l'épine dorsale de la 5ème session de l'École du Groupement des Éditeurs de la Presse de Côte d'Ivoire (Gepci). Cette formation continue ciblant les journalistes professionnels s'est déroulée, le vendredi 6 octobre 2017, à la salle de conférence du Conseil national de presse (Cnp) à Cocody-Angré.
Source : fr.allafrica.com | 08-Oct-2017 00:32

Cameroun: Fonction publique - Plus de 1300 places à prendre
[Cameroon Tribune] 24 concours lancés hier par le ministre Michel Ange Angouing dans les domaines de l'agriculture, journalisme, santé publique, génie civil, documentation...
Source : fr.allafrica.com | 06-Oct-2017 11:02

Angola: Le ministre de la Communication sociale pour un journalisme équilibré
[ANGOP] Luanda -Le ministre de la Communication Sociale, João Melo, a prôné mercredi à Luanda la pratique d'un journalisme équitable, pluraliste et diversifié, avec la participation de tous les acteurs de la société.
Source : fr.allafrica.com | 05-Oct-2017 11:19

Point sur les statistiques d'AgoraVox et l'avenir du site
Dans la période initiale d'AgoraVox, entre mars 2005 et fin 2008, les statistiques de fréquentation étaient enregistrées uniquement au niveau de notre serveur notamment par le biais du logiciel Awstats ; sans donc de logiciel de mesure indépendant. Leur fiabilité n'est donc pas certaine même si, en moyenne, elles paraissent cohérentes avec les statistiques des périodes successives. De la même manière, les estimations obtenues avec l'utilisation de « panels » (...) - Médias / Information et Médias , Internet , Web 2.0 , Journalisme citoyen , Une Multiple , Une Actuelle
Source : www.agoravox.fr | 03-Oct-2017 10:46

Nouvelles preuves de la culpabilité de l'armée ukrainienne dans le meurtre du journaliste Andrea Rocchelli dans le Donbass en mai 2014
Depuis le Maïdan, plus d'une dizaine de journalistes, ou de travailleurs des médias, ont été assassinés en Ukraine ou dans le Donbass. Entre autres : Oles Bouzina et Pavel Cheremet, assassinés tous les deux à Kiev ; Igor Korneliouk et Anton Volochine, tués par des tirs de mortier délibérés du bataillon Aïdar le 17 juin 2014 (Nadia Savtchenko a été condamnée en Russie pour avoir corrigé les tirs de mortier qui les ont tués) ; Anatoli Klian, cameraman de Rossiya 1, mort le 29 (...) - International / Journalisme , Guerre , Ukraine , Donbass
Source : www.agoravox.fr | 02-Oct-2017 13:30

Loup Bureau : "Je suis tout à fait conscient d'avoir failli gâcher ma vie"
Etudiant en journalisme à l’IHECS, Loup Bureau est inculpé en Turquie pour "participation à un groupe terroriste armé". Le Français a été libéré après 52 jours de détention dans une prison proche de la frontière irakienne. La Libre a pu recueillir ...
Source : www.lalibre.be | 30-Sep-2017 10:43

Laurent Baffie s'amuse ? Salut les sexistes !

Chronique (de la défense) du sexisme médiatique

- Sexisme et journalisme / Sexisme
Source : www.acrimed.org | 28-Sep-2017 06:30

Manifestation des « insoumis » : le journalisme de préfecture a encore frappé
Samedi 23 septembre, la France insoumise organisait une manifestation nationale pour s'opposer aux ordonnances du gouvernement visant à réformer le code du travail. Comme d'habitude, les grands médias n'ont pas manqué de commenter l'écart entre le décompte des manifestants par les forces de police (30 000) et par les organisateurs (150 000). En oubliant de préciser que le chiffre de la préfecture n'avait rien d'officiel : celle-ci ne communique (...)
Source : bellaciao.org | 26-Sep-2017 12:04

Manifestation des « insoumis » : le journalisme de préfecture a encore frappé

Dans les grands médias, la préfecture a bonne presse

- Mobilisations contre la « Loi Travail » (2016) / Libération , France 2 , BFM-TV , Mouvements sociaux
Source : www.acrimed.org | 26-Sep-2017 08:00

"Tchoupi fait du journalisme" : grosse bourde à Radio France
Enorme boulette à la Maison ronde, où les commentaires humiliants sur les participants d'une épreuve de recrutement ont filtré par erreur.
Source : teleobs.nouvelobs.com | 25-Sep-2017 13:47

Crise anglophone au Cameroun : Une image qui confirme que le mal est profond.

Cette image se passe de tout commentaire. L'on dirait que nous sommes en plein exercice de photoshop. Que nenni, nous sommes dans une espèce gymkhana , pays voisin du Tchad.. On appelle ça la traduction caractérielle d'un malaise indicible qui ronge un peuple et que ses dirigeants font semblant de ne rien comprendre

La symbolique de cet arbre de paix que tient cette grande mère est significative.

Cette maman octogénaire à nos yeux est quant à elle devenue le symbole d'une réalité rebutante et indécente. Celle de l'impuissance d'un peuple face à une politique honteuse au Cameroun dont on ne préfère pas voir de visage.

On retrouve dans cette photo tous les éléments émotionnels qui sortent de la banalisation de notre vécu quotidien. Elle interpelle notre conscience, notre devenir, le devenir de notre génération et de notre peuple meurtris par la volonté d'un seul homme.

Au Cameroun, dans le grassfield, cet arbre de la paix tenue par cette grande-mère, rythme la plupart des cérémonies traditionnelles.

Pour fêter les jumeaux d’abord. Après leur naissance, la mère doit l’enjamber au niveau de la porte d’entrée, avec ses nouveau-nés dans les bras, pour regagner sa maison.

Lors du mariage coutumier, les parents de la mariée offrent l’arbre de la paix au couple, accompagné de jujube, appelé aussi fruit de la paix .

Le couple doit alors le déposer dans son lit, une façon de quérir la paix dans le ménage, ou alors de demander des jumeaux aux ancêtres, car ceux-ci apportent la paix dans les foyers.

Il sert aussi à la réconciliation, et est supposé éloigner les mauvais esprits.

Ce cliché à lui seul d'une octogénaire, tenant en main l'arbre de la paix, sifflet dans la bouche, comme des .....vandales, confirme que le mal est profond.

Cette photographie prend sa raison d’être dans la raison même du journalisme. Si demain, pour une raison morale, politique ou religieuse, on empêchait cette photo d’exister, on porterait atteinte à la démocratie.

La responsabilité d’un journal, en publiant des photos comme celle-ci, est de mettre à mal tous les stéréotypes de l’opinion sur le modus vivendi des Camerounais . Cette grande-mère est là pour nous le rappeler.

Cette image peut réveiller les consciences, comme toutes ces photographies qui ont marqué l’histoire, comme celle de l’indépendantiste et nationaliste camerounais Ernest Ouandié, arrivant sur la grande place à Bafoussam le 15 janvier 1971, menotté et encadré par la soldatesque locale, marchant droit, la tête haute et souriant ,en compagnie de deux de ses compagnons d’infortune, et qui refuse qu’on lui bande les yeux lors de son exécution

Nos dirigeants doivent comprendre qu’ils sont eux-mêmes à l’origine de la chute exponentielle de leur pays dans la déchéance multidimensionnelle. La mal gouvernance qui gangrène le Cameroun existe sous le regard morne d’un peuple depuis plusieurs décennies déjà

Ce n’est pourtant pas la première image diffusée depuis  le début des manifestations dans les régions anglophones du Cameroun depuis quelques années.

Pourquoi celle-ci est parlante ?

Parce qu’il y a, dans cette photo, un effet de choc. Une octogénaire... Celle qui est supposé interdire à ses fils et petits fils de s'exposer face à la soldatesque à la gâchette facile. Le sifflet qu'elle tient à la bouche traduit lui aussi, l'esprit de détermination à en découdre avec les maux qui minent nos sociétés

Cela ne peut qu’interpeller la lâcheté de nos dirigeants qui ont la responsabilité d’avoir contribué à ce chaos tout en institutionnalisant le refus catégorique des revendications populaires. Pourquoi dénoncer ces manquements? Oui, il le fallait car, se taire, c'est participer à la cacophonie ambiante dans ce pays.

Il faut dénoncer ce qui est insupportable. L'opinion ne veut d’ailleurs pas qu’on lui masque la réalité. Après on saura qui salit le plus l'image du Cameroun aussi bien de l'intérieure que de l'extérieure. La responsabilité d’un citoyen camerounais, en commentant des images comme celle sus-citée, est de mettre à mal tous les stéréotypes de l’opinion sur le modus vivendi des Camerounais. Cette atrocité est là pour nous le rappeler. Cette image interpelle la lâcheté de nos dirigeants qui ont tous la responsabilité d’avoir contribué à ce chaos.

Ce peuple attend depuis des années des élections locales dites régionales pour désigner les dirigeants locaux, ce peuple attend depuis que le processus de décentralisation effective telle prévue par la charte constitutionnelle du Cameroun soit appliqué. Ce peuple attend depuis des lustres que le développement suive l'esprit des Lois.

Ce que demande ce peuple, sera à coup sur utile à d'autres régions du Cameroun.

Parler d'un Etat fédéral ou d'un Etat décentralisé n'est pas synonyme d'un Etat divisé. C'est plutôt un Cameroun où au niveau local, l'on pourra briser les chaînes avilissantes de la machine du centralisme excessif pour responsabiliser les dirigeants et les populations autour des questions de développement local et participatif.

Pour y aboutir, comme dans tout malaise qui gangrène une société, il faudra passer par un dialogue national

Aujourd’hui, tout porte à croire que le pouvoir camerounais, n'a pas la volonté réelle de faire diagnostiquer les causes profondes de la crise dans les régions du Sud-Ouest et du Nord-Ouest, tout comme dans le Cameroun entier.

Ce Dialogue national est nécessaire et incontournable car, il est temps de penser à une nouvelle institution, à la modernisation de la vie politique, la cohésion sociale et la paix, gagent du développement autocentré et durable

Posons-nous sérieusement ces questions : « Pourquoi sommes-nous si pauvres sur une terre qui regorge d’autant de richesses ? Pourquoi nos richesses qui créent la croissance des autres pays n’arrivent-elles pas à faire avancer les nôtres ? Pourquoi d’autres pays qui ont connu la domination, des guerres, de grandes catastrophes arrivent-ils à se redresser et pas nous ? » Lorsque nous aurons sérieusement réfléchi à ces questions et que nous leur aurons trouvé des réponses sensées, nos jeunesses cesseront alors de caresser des rêves maudits.

La symbolique de cet arbre de paix que tient cette grande mère est significative. Que ceux ou celles qui refusent de voir la réalité des yeux demeurent myopes.

Il est temps pour le pouvoir de Yaoundé de savoir décrypter le message de cette maman octogénaire, tout comme d’autres messages que portent les populations camerounaises lésées.

Au lieu de tirer leçon des succès et des échecs des modèles de développement qui ont été expérimentés de par le monde, le pouvoir de Yaoundé continue à s’engluer dans ses politiques stériles. Mais jusqu’à quand ?

Par Hugues SEUMO


Source : prisma.canalblog.com | 23-Sep-2017 16:18

Laurent Van der Stockt : « Aujourd?hui, le journalisme est de plus en plus virtuel, on perd le terrain »
Le photoreporter, distingué par Visa pour l’image pour sa couverture de la bataille de Mossoul pour « Le Monde », était invité au Monde Festival pour évoquer son métier, ses risques, et ses doutes.
Source : www.lemonde.fr | 23-Sep-2017 15:54

Web et réseaux sociaux : Les médias classiques face au nouveau paradigme du journalisme citoyen
Conflit de génération, absence du droit à l'oubli, forte présence des « Fake news …, l'avènement massif des réseaux sociaux, ces dernières années, n'a pas seulement ravi la vedette au Web. Il a fortement contesté la première place qu'occupaient les médias classiques en tant qu'instruments d'information destinés aux citoyens. Que ce soit WhatsApp, Facebook, Twitter ou Snapchat, entre autres, l'arrivée massive des réseaux a complètement renversé la hiérarchie au sein de la toile. Au-delà de bouleverser les (...) - 09. Septembre 2017 / 25. Médias
Source : www.osiris.sn | 21-Sep-2017 01:55

Grâce à une subvention de Google Canada, la Fondation pour le journalisme canadien et CIVIX ont établi un partenariat pour mettre au point le programme d'éducation aux médias Actufuté
TORONTO, le 19 sept. 2017 /CNW/ - La Fondation pour le journalisme canadien (FJC) et CIVIX ont le plaisir d'annoncer la création de Actufuté, un programme d'éducation aux médias rendu possible grâce à une subvention de 500 000 $ de Google Canada....
Source : www.lelezard.com | 19-Sep-2017 06:01

Loup Bureau: "Plusieurs fois, je me suis effondré persuadé que j'allais passer plusieurs ...
Le journaliste français Loup Bureau est rentré en France dimanche matin après plus de cinquante jours d'incarcération dans une prison turque, sous l'accusation d'appartenance à "une organisation terroriste armée". L'étudiant en journalisme à l'Ihecs ...
Source : www.lalibre.be | 18-Sep-2017 21:53

Les Zorro de la presse ont eu la peau de l'Attorney General

Vous êtes abonné à Netflix ? Oubliez tout ! Sur le caillou mauricien depuis une semaine, la presse dévoile une série à succès. Une parodie d'enquête d'investigation montée en mayonnaise avec le mélange du genre Made in Mauritius. Un escroc transformé en héros et des journalistes qui sont devenus leur propre caricature.

Un bon film de journalistes, comme un bon film de héros de guerre ou un bon film de cricket, doit obéir à certaines règles. L'Express sous la plume de son rédacteur en chef a noirci des pages pour nous offrir le meilleur scenario possible digne d'un polar. 

Le ton est donné :" En un peu moins d’un quart de siècle de carrière au sein de la presse, c’est l’une des plus grosses affaires sur lesquelles j’ai travaillé. " 

C'est sans nous rappeler "Spotlight" le film tiré d'une histoire vraie qui a remporté la statuette du meilleur film aux Oscars en 2016 basé sur une enquête journalistique difficile dans un milieu très fermé et secret : la pédophilie au coeur de l'Eglise catholique de Boston.  

On découvre le monde du journalisme d'investigation. Au nom de l'information ces journalistes iront au bout de leur enquête, malgré les efforts de certains pour cacher la vérité. Ils se font rares mais ces vaillants justiciers de la vérité et dans l'ombre existent. C'est en substance le message d'espoir du film. Sauf qu'au final ils seront sous les feux des projecteurs et des paillettes d'Hoolywood. 

Si le monde du journalisme paraît inaccessible pour la plupart des personnes, ce thriller montre la réalité d'une enquête d'investigation. C'est à quelques degrés près ce que l'Express nous a vendu en "exclusivité" et "Breaking News" avec en toile de fond le nouveau scandale concernant Ravi Yeerigaddoo, Attorney General de fonction. Celui-ci est implicitement impliqué dans une affaire de paris en ligne et d'allégations de blanchiment d'argent. Le sujet est devenu presque invisible tant la glorification des héros du jour est encensé. 

"Certes, nous ne sommes pas une instance judiciaire, mais ce que l’on peut vous dire : heureusement qu’il existe à Maurice des contre-pouvoirs, surtout quand l’opposition chôme". Nad Sivaramen. La messe est dite. Amen.

La "genèse" de l'enquête où la culture du "triomphe" y est "modeste". Un scénario à vous siffler les tympans à défaut de couper le souffle tant ça suinte d'égocentrisme. L'intrigue commence par un teasing. Un de plus. Rien de mieux pour lancer le feuilleton. S'ensuivent des scènes prenantes et à suspense, des discussions tendues. On se sent au cœur de l'enquête. On parvient à se mettre dans la peau des acteurs, on croit pouvoir aider, tout en se sentant inutile. Le mélange est parfait. Tout y est. 

On veut y voir des gens intelligents, en bras de chemise, bosser jusque tard dans la nuit en se nourrissant de pizzas froides et de bières tièdes. Nous ne sommes pas déçus. Rien de mieux qu'un petit coup de mou au milieu de la nuit et une descente dans un snack connu de la capitale pour faire grimper le taux de glucides. Tout est minutieusement scénarisé. On se régale au propre comme au figuré. 

Il faut un personnage de rédac chef sévère mais juste. On y apprend que le rédac chef décide d'héberger sa fine équipe chez lui. C'est pleins de bonnes intentions et de bienveillance. La larme à l'oeil face au cliché du dure à cuire devenue bisounours.

On s'y croit presque. Des deadlines incompressibles, des vies privées qui foutent le camp, des téléphones qui crépitent sans cesse, le cliquetis ininterrompu des claviers en surchauffe, puis ces moments où l’enquête piétine avant qu’un témoin décisif, genre Gorge profonde, ne surgisse de nulle part et donne le tuyau essentiel qu’on n’attendait plus. Tous ça sous la houlette de "journalistes passionnés et raisonnés" qui "Break the Story". Le Prix Pulitzer est à portée de main, le Award CNN Africa quasi dans la poche. Il suffit que la Walt Disney Compagny ou la Warner achète les droits et produisent le film. 

Et aussi, tant qu’à faire, pour corser les choses, une bonne scène d’intimidation, où l'escroc corrompu jusqu'à la moelle affiche sur son Facebook qu'il sent sa vie menacée et sa "tête mise à prix". 
Le Candide n'ayant trouvé mieux pour défendre ses droits l'avocat Roshi Badhain. L'homme qui a pour habitude de retrouver des journalistes tard le soir lorsqu'il était au pouvoir pour des séances de papotage. Le même qui ne cesse d'arroser les rédactions de révélations fracassantes sur ces anciens amis devenus ennemis politiques. Cette bonne source fiable et efficace dont les journalistes adorent. 

Une fois que ces éléments sont réunis, c’est encore mieux si la quête fiévreuse de la vérité ressemble à un thriller. L'Attorney General a du "step down" le temps de l'enquête. La conscience des uns et des autres est sauve.

Il faut bien que de temps en temps les journalistes œuvrent pour une cause noble, une cause juste – faire tomber un dirigeant qui a menti au peuple. On n’est pas là pour regarder des types remplir la rubrique des chiens écrasés ou écrire des jeux de mots pourris dans leur gazette. Non ici c'est du sérieux. Le " quatrième  pouvoir" a des choses à dire. Ils ont même fait appel à leur caricaturiste maison pour immortaliser le "storytelling". Une BD crayonnée grossièrement avec comme particularité beaucoup de textes. Histoire que si quelque chose nous échappe encore...

Conscient qu’il n’a pas besoin de frimer pour sonner juste. Notre rédac chef dans une une ode à la presse papier qui procure la même ivresse qu’un article bien troussé clame :" On m’a souvent posé cette question : «Pourquoi faites-vous cela ?» La réponse, pour nous, est évidente : nous le faisons pour nos lecteurs qui sont nos seuls juges ! Et tant que vous, lecteurs, ne serez pas «dégoûtés» par nous, on continuera avec toute notre énergie". 

Ce qui fait dire à la Mauricienne que certains éditorialistes " sont à la déontologie ce que l'Abbé Pierre est aux stups". 



Source : http://www.zinfos974.com/lamauricienne/Les-Zorro-d...

www.zinfos974.com

Source : www.zinfos974.com | 17-Sep-2017 09:48

«Un nouveau parrain pourrait être désigné par les mêmes marionnetistes si?»
Le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) tient, depuis jeudi, l’université d’été de la jeunesse libre du RCD où pas moins de 500 jeunes militants se sont donné rendez-vous au centre touristique Anissa-Tours de Souk El Tenine, à 35 km à l’est de Béjaïa, pour engager une réflexion et des discussions autour des questions de l’heure. Dans son allocution d’ouverture, le président du parti, Mohcine Bellabas, a estimé à propos de l’application de l’article 102 de la Constitution, qu’une disposition légale qui peut permettre au Conseil constitutionnel d’initier un processus d’empêchement du chef de l’Etat,  «s’il y a destitution, elle doit s’accompagner d’une mise à plat du système électoral, faute de quoi nous aurons un nouveau parrain désigné par les mêmes marionnettistes.» Mais aussi de «l’urgence de la dissolution de la police politique par laquelle le régime se maintient à travers un système de surveillance et de contrôle sur les partis politiques, la société civile et plus globalement de toute la population». La nomination/renvoi de Tebboune Car, insiste-t-il, «la construction institutionnelle et administrative doit être repensée dans son ensemble puisque le problème n’est pas seulement dans le feuilleton de l’interminable déchéance physique du chef de l’Etat.» En clair, selon l’orateur, «il s’agit d’un problème structurel dans le processus de décision à tous les niveaux, de mécanismes de représentations sociales et politiques des citoyens, de légitimité démocratique des institutions, de refondation des dispositifs de médiation politique et d’alternance transparente au pouvoir et qui ont fini par conduire à un déficit de vie politique et à un désintérêt des citoyens de la chose publique.» A ce titre, le RCD reste convaincu que la transformation du système politique qui oppresse le peuple ne peut se faire de l’intérieur. Preuve en est «la nomination/renvoi de M. Tebboune du poste de Premier ministre indique que le système n’est pas à la recherche d’une orientation politique conforme aux aspirations de la majorité, mais toujours dans une phase de reconstruction de ses équilibres internes pour ne pas être débordé par une double crise induite par près de vingt ans de gestion autocratique et une lutte féroce menée autour de la réaffectation des ressources du fait de leur raréfaction.» Oppression de l’action associative Toujours dans le registre politique, le président du RCD a évoqué les contours de la situation qui est marquée par «le blocage historique que vit le pays à cause de la dilapidation de son potentiel symbolique hérité des luttes victorieuses de notre peuple. Cette confiscation mémorielle a servi de label et de légitimité qui ont conduit le système à se croire dispensé de valoriser nos potentialités humaines, économiques et naturelles.» Il constate dans ce contexte que «la régression des libertés ne cesse de s’aggraver depuis le viol de la Constitution en 2008.» Celle-ci se manifeste par la «répression opposée à l’action associative et qui est désormais assumée au plus haut niveau de l’Etat.» D’ailleurs, à travers son nouveau plan d’action, le gouvernement «cherche à rendre systématique le refus d’autorisation aux manifestations publiques par la caution d’une majorité parlementaire aux ordres», argue-t-il, citant le cas de non-autorisation de la tenue du café littéraire d’Aokas et la réaction citoyenne qui s’en est suivie. Il a qualifié cette réponse des citoyens de «message de résistance et une leçon citoyenne qui atteste de l’impact de l’action solidaire quand des acteurs militants de tous les bords fédèrent leurs énergies.» Échec économique Sur le volet économique, le RCD accuse le gouvernement d’échec, n’arrivant point à redresser la barre, et ce, depuis 2013. «Les difficultés budgétaires ne cessent de s’intensifier pendant que tous les artifices testés ont échoué. La politique énergétique du gouvernement se limite à une augmentation des prix domestiques du gaz, de l’électricité et des carburants.» Il estime par ailleurs que «le changement du gouverneur de la Banque d’Algérie dont l’objectif non déclaré était de relâcher le contrôle sur le taux d’inflation et d’accélérer la dévaluation du dinar n’a pas suffi pour atténuer le déficit budgétaire ; une démarche qui a précipité l’écroulement de la monnaie.» Aussi, pour le RCD, «la lutte contre l’économie informelle est un échec patent. Les sommes colossales qui circulent en dehors des circuits bancaires sous forme de liquidités ne cessent d’augmenter, et maintenant le gouvernement veut inonder cette sphère par la planche à billets sous l’euphémisme de mise en œuvre de financements non conventionnels.» La manière d’agir du régime face à la situation de crise politique et économique fait dire au responsable du RCD que «le pouvoir ne fonctionne que dans la perspective de la survie du système responsable de la faillite économique, de la paralysie institutionnelle et de l’impasse politique en cours et décrédite de fait toutes les organisations qui lui servent d’exécutants, de relais ou de structures intermédiaires, à l’image du patron de l’UGTA qui est utilisé, au mieux, que pour annoncer des décisions prises par le chef de l’Etat.» Pour conclure, le leader du RCD a appelé «les partis politiques à se mobiliser pour agir ensemble ainsi que les syndicats autonomes à dépasser l’éparpillement pour se rassembler autour des points qui les unissent et mettre un terme à la représentation syndicale factice et pervertie de l’UGTA.» S’imprégner des enjeux à venir Par ailleurs, lors de cette université d’été, trois éminentes conférencières ont été invitées pour éclairer la jeunesse sur des thématiques d’actualité et les enjeux des échéances à venir. Une occasion pour les jeunes militants du parti pour se former à travers 11 ateliers traitant de divers sujets, comme les élections, la communication et l’information, les finances, le code du travail et l’organisation syndicale qui seront assurés par des experts et des cadres du RCD. Mais aussi des conférences ont été au menu de cette rencontre et qui ont abordé des thématiques relatives à la crise politique et économique que vit le pays. Parmi les invités, il y a eu le passage de l’ancien Premier ministre Sid Ahmed Ghozali, qui a présenté une conférence sous le thème : «L’eau et l’énergie dessineront notre avenir». Un sujet qualifié par le coordinateur national de la jeunesse libre du RCD, Nassim Yassa, d’«actualité brûlante tant au plan national avec la chute des cours mondiaux des prix des hydrocarbures et le contexte aride à semi-aride de notre région qu’au plan mondial où la transition énergétique est plus que jamais à l’ordre du jour.» De son côté, Belkacem Mostefaoui, professeur à l’Ecole nationale supérieure de journalisme et des sciences de l’information est programmé pour développer le thème suivant : «La régulation des médias et du journalisme : questions actuelles de l’Algérie» et sera suivi du sociologue et chercheur Nacer Djabi, qui traitera de «La transition démocratique».          
Source : www.elwatan.com | 16-Sep-2017 13:00

Macron réagit à la libération de Loup Bureau: "Un grand soulagement"
La libération de Loup Bureau, étudiant en journalisme retenu en Turquie, annoncée vendredi dans la foulée d'une visite du ministre français des
Source : www.7sur7.be | 15-Sep-2017 18:28

Macron réagit à la libération de Loup Bureau: "Un grand soulagement"
La libération de Loup Bureau, étudiant en journalisme retenu en Turquie, annoncée vendredi dans la foulée d'une visite du ministre français des
Source : www.7sur7.be | 15-Sep-2017 18:28

Loup Bureau, emprisonné depuis 51 jours en Turquie, va être libéré

L’un des avocats de l’étudiant en journalisme Loup Bureau a annoncé vendredi 15 septembre sa libération prochaine après 51 jours de détention en Turquie. Le tribunal qui instruit l’affaire n’a pas clos le dossier pour autant.


Source : www.la-croix.com | 15-Sep-2017 17:46

Écrire Le Monde pour la génération d?après : dans les coulisses du journalisme sur Snapchat

Plateforme, pub, mobile, avenir et jeunes générations : voilà des sujets qui traversent toutes les rédactions depuis plus d'une décennie. L'historique quotidien du soir semble avoir trouvé son laboratoire sur Snapchat, où une petite équipe écrit chaque jour un Le Monde pour les 12-25 ans. Un défi que nous voulions découvrir de l'intérieur. [Lire la suite]
Source : www.numerama.com | 15-Sep-2017 17:29

L'étudiant de l'IHECS détenu en Turquie va être libéré
Loup Bureau, un jeune Français étudiant en journalisme de 27 ans en dernière année à l'Ihecs à Bruxelles, sera prochainement expulsé de Turquie
Source : www.7sur7.be | 15-Sep-2017 16:00

L'étudiant de l'IHECS Loup Bureau libéré par la Turquie
L'avocat de Loup Bureau a annoncé sur Twitter que l'étudiant en journalisme (Ihecs) a été libéré. "Nous avons la satisfaction d'annoncer la libération du journaliste Loup Bureau. Il sera expulsé de Turquie prochainement", a déclaré Martin Pradel. ...
Source : www.lalibre.be | 15-Sep-2017 14:55

Burkina Faso: Prix de la meilleure journaliste burkinabé, édition 2017!
[Fasozine] En rappel, le CNP-NZ a décidé de lancer ce prix afin de valoriser la femme journaliste. Ce prix, doté d'un million (1.000.000) de francs CFA, s'inscrit dans le cadre de la promotion du «journalisme d'excellence » et récompense le meilleur article ou la meilleure production des professionnelles collaborant avec des organes existant au Burkina Faso
Source : fr.allafrica.com | 13-Sep-2017 10:51

Panel sur services de presse et chargés de communication
[APS] Dakar -L'Ecole supérieure de journalisme, des métiers de l'Internet de la communication (E-jicom), organise, le jeudi 21 septembre.
Source : fr.allafrica.com | 12-Sep-2017 17:37

Retour sur le traitement médiatique de l'élection présidentielle de 2017

Journalisme politique ou journalisme sportif ?

- Présidentielle 2017
Source : www.acrimed.org | 11-Sep-2017 06:30

Ile Maurice: Harry Booluck - «C'est le rôle de la presse de dénoncer les dérives»
[L'Express] L'ancien Deputy Speaker Harry Booluck profite de sa retraite pour s'adonner à la lecture de livres, son passe-temps favori, ainsi que des articles qui sont publiés dans la presse. Il estime que le journalisme d'investigation peut aider à combattre la fraude et la corruption.
Source : fr.allafrica.com | 10-Sep-2017 18:55

Une journaliste licenciée pour avoir révélé des livraisons d'armes occidentales aux terroristes en Syrie
- International / Information et Médias , Journalisme , International , Sélection BestOf (ex:yahoo) , Terrorisme , Syrie , Guerre , Manipulation , Armes
Source : www.agoravox.fr | 05-Sep-2017 18:18

Madagascar: «Mad'Maso», un programme télé où les citoyens sont les observateurs
[RFI] A Madagascar, une nouvelle émission de télé a fait son apparition début mai. « Mad'Maso », « Les yeux de Mada », se revendique comme un programme de journalisme participatif où les citoyens sont les observateurs de ce qui se passe sur la Grande Île.
Source : fr.allafrica.com | 04-Sep-2017 15:13

Copyright © 1994-2015 mediaport.net/w3architect.com | Hébergé par p2pweb
Autres Sites : afromix.org | Actualité Afrique et Caraïbe | Flux d'actualité thématiques | Actualité Européenne